Rognac

La médiathèque municipale « Le Jardin des mots »

La médiathèque municipale gère un fonds d’environ 33 000 ouvrages qu’elle propose en consultation à plus de 5400 adhérents en libre accès. Elle offre une variété importante de lectures, comme les livres, les journaux et les magazines. Vous pouvez également y trouver des DVD et des CD de livres lus ainsi qu’un Espace Public Numérique (EPN) avec accès internet personnalisé pour vos recherches. Elle organise de nombreuses animations gratuites au cours de l’année auxquelles petits et grands sont conviés. Dans cette rubrique vous pourrez également découvrir les coups de cœur des bibliothécaires pour un roman, un film, une BD et bien d’autres ouvrages.

Appel à candidatures pour un projet d'octobre à décembre 2019 :
vous avez entre 16 et 80 ans, vous souhaitez partager  vos SAVOIR-FAIRE
et participer à animer des ateliers intergénérationnels et coopératifs.
Venez donc en savoir plus à la réunion d'information le Jeudi 25 avril à 18h00 à la Médiathèque.
Pour plus d'informations et inscription à la réunion : contactez Béatrice au 04.42.87.76.36
ou par mail baube@mairie-rognac.fr

Je veux :

 



 

  Les coups de coeur de  de Claire

Portrait photo de Claire Caron, Directrice de la Médiathèque et Responsable de la section adulte au sein de la Structure de la Mairie de Rognac

 

  WATSON, Brad  : Miss Jane

   Editeur : Grasset, dans la collection "En lettres d'Ancre".

 

A retenir cette collection  « en lettres d’Ancre » (non, il n’y a pas de faute d’orthographe !!)  car on y publie des textes touchants et originaux de littérature étrangère, souvent anglo-saxons et souvent dans la lignée du Nature Writing.
Miss Jane est non seulement un roman puissant qui raconte le parcours d’une femme, née en 1915, dans une petite ferme du Mississipi et qui va traverser ce XXème siècle qui va complètement transformer la nature comme la société;
mais c’est aussi une histoire très intime, celle de Jane Chisolm, née avec une malformation gynécologique que l’on ne sait pas opérer à l’époque, une malformation peu avouable, qui ne se voit pas mais qui l’empêchera de vivre une vie de femme
et une vie sociale.

Seule consolation, le médecin qui l’a mise au monde et qui est un scientifique éclairé, va la suivre, lui expliquer chaque étape et l’aider toute sa vie (à défaut de ses parents pris au dépourvus par cette malformation), va correspondre
avec d’autres médecins dans toute l’Amérique, et plus de 70 ans plus tard, on pourra réparer la nature…mais trop tard pour Miss Jane.
Une langue sensuelle et intime, des moments forts pour parler de choses très pudiques, les paysages magnifiques du Mississipi, et Jane, ah ! Jane ! Formidable dans son envie de vivre.

 

      Brad Watson

  

 
 

ERDRICH, Louise : LaRose

   Editeur : Albin Michel

    

Louise Erdrich, grande auteure américaine, moitié indienne Ojibwa, et un quart allemande, a l’habitude, dans ses romans, de nous raconter l’histoire de familles Ojibwas contemporaines (souvent inspirée de sa propre histoire familiale d’ailleurs)
qui affrontent les évènements de notre vie moderne en puisant dans les racines historiques et les traditions ancestrales.
Le roman LaRose illustre parfaitement le propos. De nos jours, deux familles ojibwas qui habitent des maisons proches dans un endroit superbe. Au cours d’une partie de chasse, le pire se produit : le mari d’une des sœurs tue accidentellement
le fils de l’autre famille, un tout jeune gamin. Comment réparer l’irréparable ?
C’est alors, que l’épouse du chasseur décide de faire appel à une tradition ancestrale : elle offre aux parents inconsolables son propre fils pour qu’il soit élevé par eux à la place. Ces enfants-là sont nommés « La Rose ».
Peut-on vraiment donner son enfant ? Et ce petit LaRose va être aimé par ses « deux » mères… La situation est-elle tenable ?
La puissance de l’écriture au service d’un drame universel.

       Louise Erdrich

Et pour conclure :

Une BD qui ravira toutes les générations tout en remettant à leur place ce que nous croyions savoir sur les Indiens et ce que nous avons retenu des westerns hollywoodiens :
 

 

  MATZ (scénario) et JEF (dessins) : Géronimo

  Editeur : Rue de Sèvres, 2017

 

L’histoire de Cochise et de Goyahkla, surnommé Géronimo par les Mexicains, en 4 chapitres, pour raconter les derniers moments de rébellion des chefs apaches légendaires, mensonges et massacres flirtant
avec des portraits saisissants et un découpage des scènes rythmé. Un beau travail des couleurs allant de l’ocre au kaki, un souci de la véracité historique (de 1850 à 1886) tout en ménageant dialogues et scènes intimes.
Prenant.